Focus entreprise >

Jacques Clément

L'expert en nettoyage ... de luxe

Points forts

Voir les focus



Des débuts en famille



Tout débute pour Jean-François Clément à Paris. Son père, Jacques, possède plusieurs pressings dans la capitale mais décide de vendre ses magasins et de se consacrer au nettoyage de moquette à domicile en 1978. «J’ai commencé à aider mes parents à partir de l’âge de 13 ou 14 ans se souvient Jean-François Clément. On nous a vite présenté Jean-Paul Phelippeau, un tapissier-décorateur de Paris. Il nous a fait débuter dans le nettoyage de tout ce qui est en tissu comme les canapés ou les rideaux».



De grands hôtels comme clients


A 22 ans, Jean-François se lance dans la vie active en reprenant l’entreprise familiale. Il apprend les techniques de nettoyage sur le tas sans formation spécifique si ce n’est celles que lui a appris son père. Le jeune chef d’entreprise embauche immédiatement un commercial chargé de rechercher des clients potentiels dans l’hôtellerie. C’est le début du succès. La société « Jacques Clément » qui a gardé le nom de ses débuts, travaille pour de grands palaces parisiens comme « Le Crillon », «Le Georges V», «Le Meurice» ou encore «Le Ritz». «Nous collaborons avec les plus grands décorateurs assure Jean-François Clément. Tout se fait par le bouche à oreille. On m’a d’abord introduit au Georges V puis tout s’est enchaîné avec des clients prestigieux».



Une énorme activité au mois d’août


Son travail consiste essentiellement à assurer l’entretien des tissus délicats dans les luxueuses chambres de ces établissements en travaillant main dans la main avec les décorateurs et les tapissiers. La période où la demande est la plus forte est le mois d’août. C’est le moment choisi par beaucoup de ses clients pour partir en vacances et faire certains aménagements dans leur établissement. «Les hôtels et les restaurants représentent la moitié de ma clientèle» précise-t-il.



La crise bien présente


La société « Jacques clément » compte aujourd’hui sept personnes : Jean-François, Dominique son bras droit et responsable de l’activité sur Paris, quatre jeunes âgés de 25 à 30 ans travaillant dans l’atelier de Coupvray en Seine-et-Marne que le patron a lui-même formé, et sa femme à la comptabilité. La crise l’a poussé à réduire ses effectifs puisqu’au plus fort de son activité, l’entreprise comptait dix collaborateurs. «Notre chiffre d’affaire a baissé de 20% depuis un an. Nous avons surtout eu moins de demande de la part des palaces parisiens» révèle l’entrepreneur de 40 ans. C’est ce contexte économique morose qui l’a poussé à adhérer à l’UNAMA il y a six mois.



Son adhésion à l’UNAMA


«En adhérant, mon objectif était de me faire connaître encore davantage des tapissiers explique Jean-François. Une profession que je respecte et différente de la mienne. Car je ne ferai jamais ce que je ne sais pas faire. Mon métier c’est le nettoyage» insiste-t-il. Souvent, les clients préfèrent faire appel à leur tapissier habituel pour assurer l’entretien d’un tissu fragile plutôt que de prendre le risque d’aller au pressing. C’est à ce moment là que l’artisan fait appel à des sociétés de nettoyage spécialisées comme celle de Jean-François. D’où l’intérêt pour lui de participer à des salons professionnels à leurs côtés afin de faire parler de son métier. A terme, l’ambition du chef d’entreprise est justement de multiplier les collaborations avec les tapissiers et de réduire son activité dans l’hôtellerie. «Je préfère privilégier la qualité du travail plutôt que la quantité» affirme ce grand voyageur habitué à parcourir le monde pour les besoins de son activité .

Jonathan Rapaport


Contact Coordonnées
Jean-François CLEMENT
37 rue d'Esbly
77700 COUPVRAY

Tél : 01 60 04 61 66
contact@jacques-clement.com
www.jacques-clement.com